AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
" Intrigues mises en place " ;; bal, sorties à pré au lard annulés pour raisons d'enlèvements et de meurtres sordides d'élèves de Poudlard. "

Partagez | 
 

 Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hey mais c'est Alana Stevens
    Serdaigle | 7ème année

Serdaigle | 7ème année

Messages : 306
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Mar 13 Oct - 13:28

&.

    Une heure comme les autres pour une journée comme les autres. Je me trouvais à Près au Lard, c’était en plein moi d’octobre, il faisait un froid de canard et si je devais encore attendre dix minutes comme sa j’allais finir par geler et me transformer en bonhomme de neige !! Il était tard, j’avais réussit à m’échapper du château par le chemin secret qui passait par le saule cogneur et arrivait dans la cabane hurlante. Je me trouvais derrière les trois balaies et attendais un vieil amis à moi : Phil. Phil était un loup garou, il était bien plus vieux que moi puisqu’il allait vers la trentaine, mais il m’avais appris beaucoup de choses et il était un de mes meilleurs alliés dans la chasse aux vampires. Phil était un peu bourru sur les bords au sa avait très difficile pour moi de gagner sa confiance et de lui prouver que je valais quelque chose, mais j’avais finit par y arriver et aujourd’hui nous étions de très bon amis, lier tous les deux par une même guerre, une guerre qui nous avaient coûté très chère !! En effet Phil était un née loup, toute sa famille était loup garou, et jamais ils n’avaient pris part dans la guerre entre les loups et les vampires, du moins jusqu’au jour ou un vampire avait attaquer sa compagne et l’avait torturer pendant des heures avant de la laisser pour morte. Depuis ce jours Phil était comme moi et ensemble nous avions bien l’intention de débarrasser le monde de cette vermine.
    Phil m’avais trouvé dans la forêt interdite de Poudlard un soir ou il chassait, et il lui m’avais sauvé la vie, j’avais penser être assez forte pour chasser seule un vampire mais j’avais bien faillit y rester, d’ailleurs j’y serais rester si Phil n’était pas intervenue. Il avait réduit le vampire en miette le démembrant littéralement, le spectacle aurait put être dégoûtant s’il n’avait pas été aussi satisfaisant pour moi. Bien sur depuis ce jours beaucoup de choses avaient changer, j’étais devenue un vampire et surtout j’étais devenue aussi redoutable que lui, si ce n’est plus par moment. Mais il m’avait accepter malgré sa haine envers ceux de ma race il m’avais accepter et avait continuer à me soutenir à être mon amis. Je jetais un coup d’œil à ma montre, je commençais à m’impatienter et l’épée qui se trouvais dans son fourreau en bandoulière dans mon dos commençait à me démanger, j’avais envie d’action, j’avais besoins d’action. Commençant à taper nerveusement du pieds je chuchotais pour moi même :


    « Bon sang Phil mais qu’est ce que tu fou ?? »

    Alors même que je commençais à m’énervé une branche craqua derrière moi et en une fraction de seconde mon épée se retrouva dans ma main. Je me retournais et la lame s’arrêta à un millimètre de la gorge d’un homme d’une petite trentaine d’année qui affichait un sourire satisfait.

    « Bonsoir Lana. Je vois que tu t’es exercé, peut être qu’un jour tu pourras me prendre par surprise mais dis-toi que tu as encore pas mal de boulot !! »

    J’aurais put être outré ou encore prendre la mouche mais j’étais contente de voir mon ami donc je me contentais de lui adresser un sourire avant de répondre :

    « Tu en es sur, parce que de là ou je suis j’ai l’impression qu’un centimètre de plus et tu n’avais plus de tête !! »

    Phil eut un éclat de rire et j’abaissais mon épée pour la ranger et saluer mon ami.

    « Alors j’ai entendu dire que tu avais des nouvelles pour moi ?? »

    « Tu es toujours aussi impatiente à ce que je vois, mais je te pardonne puisque tu es jeune et que tu es une sangsue !! » Il eut un nouvel éclat de rire, il aimait beaucoup me taquiner et je lui rendais bien d’ailleurs. « Effectivement il y a des rumeurs qui circule, des rumeurs qui disent qu’un vampire au service du seigneur des ténèbres rôderait près de la forêt interdite afin et de contaminer des d’élèves. »

    Je ne m’étais pas tout à fait attendue à sa d’ailleurs sous l’effet de la surprise j’en restais bouche bée pendant que Phil qui avait retrouver son sérieux me lança d’un ton protecteur :

    « Ecoute moi je sais que tu n’as qu’une envie c’est de te venger, mais s’il te plait ne fait rien d’irréfléchie, si ce que j’ai entendu est vrai c’est dangereux, même pour toi !! »

    Le temps que je digère ce que je venais d’entendre, quelques secondes s’écoulèrent, un vampire dans l’enceinte du château le plus sur au monde !! Sa c’était une nouvelle qui avait le mérite de me mettre à la fois hors de moi, mais aussi de m’intéressée au point de me fasciner. Cependant je savais parfaitement faire la part des choses et je répondis à mon ami en souriant :

    « Ne t’en fait pas, tu sais très bien que j’ai trop à perdre pour risquer ma vie inutilement et bêtement pour la seconde fois. Quoi qu’il en soit, je te remercie pour l’info et je vais creuser de mon cotés, je te tiens au courant si je trouve quoi que ce soit !! »

    Je serais mon ami dans une rapide étreinte avant de lui adresser un dernier sourire et de tourner les talons pour rentré au château. Ce que je venais d’apprendre m’avais fait l’effet d’une bombe, un vampire au service du Seigneur des Ténèbres… sa ne pouvait être que lui, l’homme qui avait détruit ma vie et tuer ma famille. Je le sentais et j’avais bien l’intention de mettre un point final à sa misérable vie de vermine. J’étais tellement en pleine réflexion que je n’avais pas fait attention à ce qu’il m’entourais, je me diriger vers l’entré des trois balaies, lorsque je percutais une personne. Reprenant mes esprits je trébuchait légèrement en arrière essayant de paraître le plus humaine possible.

    « Je suis désolée, je ne regardais pas ou j’allais… »


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    I know now, just quite how
    My life and love might still go on
    In your heart and your mind
    I'll stay with you for all of time
    If I could, then I would
    I'll go wherever you will go
    Way up high or down low
    I'll go wherever you will go

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Jeu 15 Oct - 13:30

Ministre des jeux et sports magiques... Si on m'avait dit quelques jours plus tôt que j'allais être nommé à ce poste je me serai contenté d'éclater de rire, de prendre cette information comme une blague ironique. En effet bien que peu de personne connaissait mon enfance j'étais persuadé qu'à cause d'elle je serai condamné à rester dans l'ombre jusqu'au restant de ma vie, mais ça n'avait pas été le cas. Mes efforts avaient apporté leur fruit. Oui je fus jadis un élève sage et réfléchi, sans aucun problèmes « mentaux » si ce n'est cette haine si forte pour les moldus. Je leur en voulais tellement de m'avoir privé de la partie de ma vie la plus innocente. Et un jour ils le paieraient, je ferai le pire génocide du siècle. Je suis resté longtemps dans cette idéologie sans ne rien faire. Avais-je peur ? Ou étais-je trop lâche ? Quand le Seigneur des Ténèbres m'était apparu. Je me souviens de ce moment comme si c'était hier.

Alors que je venais de finir une journée éprouvante de travail (à l'époque je bossais en tant que petit commerçant de rue). Bref juste assez pour pouvoir me nourrir), j'entendis un petit crépitement. Je n'étais pas crétin et je savais que quelqu'un venait de transplaner.


« Le magasin est fermé. Repassez plus tard. » Avais-je dis. Je me rappelle encore comment l'individu avait réagi. Une grande douleur était apparu dans tout mon être, ma tête me brûlait, en fait j'avais l'impression d'être dévorer vivant par les flammes meurtrières d'un bûcher, mais le plus ennuyeux dans tout cela s'était que mon cerveau refusait de perdre conscience. Avec un effort intense de volonté je m'étais tourné vers mon agresseur, tentant tant bien que mal de rester debout. Alors je l'avais vu. Deux antres rouges béantes dans une tête de mort. Etait-ce le diable ? Comment avais-je fait pour me retrouver là ? C'était les savants qui voulaient me refaire des expériences dans lequel j'étais leur cobaye de prédilection ? D'une voix suppliante, malgré moi la douleur commençait à me faire perdre tout moyen je demandai :

« Qui êtes-vous ? »

Sans doute jugea-t-il que je manquai trop de respect puisque la douleur s'accentua à nouveau et je tomba à terre. Pitié qu'elle s'arrête. Je ne veux pas finir le reste de ma vie avec de tel coup de marteau raisonnant dans mon cerveau. Aujourd'hui seulement je sais que j'eus beaucoup de chance, j'aurai pu mourir mais il me laissa en vie. Alors je l'avais supplié. C'était indigne certes mais nécessaire, je ne survivrai pas longtemps sinon.

« Pitié. Cessez ce sortilège, je ferai tout ce que vous voudrez. »

Quand je repense à cet instant je me fais honte. Comment quelqu’un qui pu avoir une enfance comme la mienne peut-il supplier de l’épargner ? J’aurai du laisser cette douleur me consumer et enlever entièrement mon âme…mais avec des j’aurai du on peut refaire le monde… Au moins la douleur avait cessé et le rictus de mépris c’était transformé en lueur dominatrice. Il avait alors parlé :

« Bien, je commençai à croire que tu ne comprendrais jamais Blade. N’ai crainte je te contacterai bientôt. »

J’avais compris alors qu’il avait pris mes paroles au pied de la lettre, je n’avais plus le choix mais en même temps est-ce que je le souhaitais ? Je savais qu’avec cet homme, bien que j’ignorais encore de qui il s’agissait, je pourrai enfin combler mon rêve et exécuter moldus sur moldus… Avec son aide j’appris à n’avoir aucune pitié, à exécuter des sortilèges de plus en plus puissant et avec le temps je me rends compte que peu de gens eurent cette chance. Pourquoi m’administrait-il ce traitement privilégié ? Peut-être parce que ma haine était tellement grande qu’il avait confiance en moi ? Ou que privé d’enfance j’étais un peu crédule ? Ou bien les deux… J’ignorais toujours la réponse.


J’entrai au Bar des Trois Balais, non parce qu’une faim de loup me tiraillait l’estomac (j’avais toujours plus urgent à faire que de m’occuper d’elle) mais simplement parce que j’avais un rendez-vous pour le moins important aujourd’hui. Je devais rencontrer un journaliste pour me faire interviewer. Je détestais ces séances. Toujours faire attention à chaque mot que l’on emploie puisqu’ils peuvent se retourner aisément contre vous. Jouer un rôle… Mais à force j’avais pris l’habitude, après tout, personne ne savait, ou presque, ce que je tramais… Mon secret avait récemment été percé à jour par une jeune gryffondor. J’en savais peu sur elle mais suffisamment pour savoir que tôt ou tard je lui ferai regretter d’avoir été là au mauvais endroit au mauvais moment. Oui ma belle tu ne perds rien pour attendre. Lorsque j’entrai dans le bar, une sonnette retentit, annonçant ma visite. Le barman se tourna et s’inclinant me montra une table d’un geste de main. J’hochai légèrement la tête et entrepris de m’y rendre. Là-bas une petite femme blonde me sourit, je mis peu de temps à la reconnaître : la célèbre Rita Skeeter. Toujours là elle aussi à fouiner avec moins de discrétion que la gryffondor, cela va de soit…


« Bonjour Monsieur Le Ministre. » me salua-t-elle.
« Salutations à vous Rita. » Toujours vouvoyer la presse règle 1.
« Comment allez-vous ? » Pffff. Quand est-ce qu’on passe à l’objet de ma venue ?
« Bien. » Répondis-je malgré tout.
« Je suis heureuse de vous voir parmi nous alors que les rumeurs circulent comme quoi tous les ministres sont occupés en ce moment. » Je souris, malgré son apparence cette phrase été loin d’être mondaine, cela devenait enfin intéressant.
« Croyez-moi je suis le premier à en être étonné ma chère Rita. » Ca c’est l’un de plus grands problèmes des interview, on ne sait jamais si l’on en fait trop si on est trop ironique ou trop je ne sais quoi. Oui l’abus est dangereux, mais tout ce qui ne tue pas rends plus fort. Et puis c’était mon premier interview, je faisais mes débuts dans la carrière de ministre…
« Les lecteurs, et moi-même, aimerions en savoir plus sur vous. Après tout vous êtes bien notre ministre des jeux et sports magiques alors que personne ne pourrait dire qui sont vos parents. » Si tu savais Lucienne je ne les connais pas non plus…
« Ils sont malheureusement morts dans un tragique accident. »
« Cela doit être difficile pour vous d’en parler. » Où est-ce que je m’enfonçais ? Je n’avais toujours pas perdu espoir de croire à ce que j’ai une famille alors si je la retrouvais…
« Non, j’étais tout petit quand ça m’est arrivé. A vrai dire je n’en garde aucun souvenir. »
« Pouvez-vous nous dire ce qui a causé leur décès ? » De pire en pire… Réfléchissons…
« Ma mère était une moldue, elle mourra en me donnant naissance. Quant à mon père je n’en sais rien, peut-être après tout est-il toujours en vie mais je préfère le considérer comme mort car il est toujours difficile de se dire mon père ma lâché parce que je n’étais pas assez fort. » Qui dit mieux ? 3, 2, 1 Vendu… Bon je me calme.
« Bien ce fut une enfance chargée… »

Raconter tout l’interview en entier serait trop long mais je pense que pour un début j’avais plutôt était doué. Quelques heures plus tard je sortis totalement épuisé mais heureux lorsque quelque chose, ou plutôt quelqu’un me fonça dessus. Au début je me demandai comment réagir. Devais-je laisser parler mon instinct et la torturer, une victoire méritait une bonne proie. Ou simplement ma conscience qui me dictait qu’il y avait plein de spectateurs et l’aider à se relever… Finalement ce fut ce dernier qui me poussa à lui venir en aide, et je ne le regrettai pas. Debout la jeune fille faisait pratiquement ma taille. Un beau visage de porcelaine encadré par des cheveux d’un noir de jais, j’hésitai. Si je la fixai encore davantage comme cela elle se demandera si je ne suis pas fou, et elle aura bien raison. Pourtant la contempler me procurer une source de bien-être évident.

« Ce n’est rien mademoiselle, trébucher cela arrive à tout le monde. » Mon estomac gargouillait, j’hésitai. Devais-je ou non l’inviter à manger ? C’est que tout allait beaucoup trop vite. Blade soit terre à terre pour une fois tu n’es pas un beau dragueur t’es un sadique psychopathe dans quel chemin t’engages-tu mon vieux ? Ainsi je décidai d’y aller plus doucement.

« Je vous en prie mademoiselle, à qui ai-je l’honneur ? »
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Alana Stevens
    Serdaigle | 7ème année

Serdaigle | 7ème année

Messages : 306
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Ven 16 Oct - 13:10


    J’étais probablement le vampire le plus maladroit au monde, assez étonnant pour une personne qui était aussi agile qu’un animal et plus solide que du roc… mais bon disons que j’étais un vampire depuis peut de temps donc je n’avais pas encore eu le temps de m’habituer à toutes ces nouveautés et en plus de sa, ma mère, enfin le vampire qui m’avait engendrée était quelque peu introuvable ces derniers temps, je ne savais pas trop ce qu’elle fabriquait ni avec qui mais cela faisait un by que je ne l’avais pas vue. Autant dire que je me retrouvais seule et sans aucun guide dans cette nouvelle vie que je ne connaissais pas et que je n’aimais absolument pas, après tout qui aurait souhaiter être un vampire ?? Pas moi en tout cas puisque j’étais probablement la personne au monde qui les détestent le plus !! Mais peu importe, il fallait que je surmonte sa, à présent j’étais des leurs et quoi que je fasse, je ne pouvais pas le changer, mon corps était mort et rien ne le ramènerais à la vie, alors autant faire avec. Oui j’avais fait un gros travail sur moi-même et j’avais appris à m’accepter ou du moins à essayer, et cela avait commencé après la mort de Jacob… Jake… il me manquait chaque jour mais grâce à lui j’avançais enfin dans le bon chemin. Je refusais toujours de me comporter comme un monstre tuant des innocents et bouffant tout et n’importe quoi mais je me nourrissais… un grand pas en avant dans mon cas.
    Mais bon le sujet n’est pas là pour l’instant, j’étais rentrée dans ce pauvre homme et j’avais trébuché en arrière me retrouvant les fesses par terre, franchement si je n’avais pas été ce que j’étais je me serais sûrement fait mal, mais ce n’étaient pas le cas et d’un coup j’eu juste envie de rire de la situation pour le moins comique. Le pauvre type allait me prendre pour une barge mais tant pis je m’excusais tout en riant ouvertement de moi et espérant qu’il ne penserait pas que je me moquais de lui car la seule dont je me moquais c’était bien moi-même. Il me tendit alors sa main pour m’aider à me relever et je compris qu’il ne prenait pas les choses mal, tant mieux je n’étais pas d’humeur à me battre et encore moins à tuer qui que ce soit. Saisissant sa main je relevais la tête pour la première fois pour le regarder, je ne m’étais pas vraiment attendue à sa et doucement je cessais de rire pour le contempler de manière insistante tout en me relevant souplement oubliant que je devais être une humaine normale. Je n’arrivais pas à détacher mon regard de lui et je ne saurais exactement dire pourquoi mais j’étais fascinée par lui, attirée…
    « Non mais sa vas pas, reprend toi ma grande c’est pas le moment de nous faire un remake de la belle et la bête !! » Quel drôle d’idée voyons, mais bien sur si je l’avais envisagé, je pense que j’aurais aisément put interpréter le rôle de la bête, mais peu importe, je devais me ressaisir et surtout arrêter de le regarder de cette manière, non seulement c’était impolie mais en plus sa devenais gênant autant pour lui que pour moi !! Il me dit alors que ce n’étaient pas grave et que cela arrivait de trébucher, certes cela n’aurais pas vraiment dut m’arriver mais bon, au moins j’étais sur qu’il ne me prendrais pas pour un monstre mais bien pour une humaine tout ce qu’il y a de plus banal. Baissant enfin les yeux et me reprenant un peu je dis d’une voix un peu gêné mais toujours enjouée :


    « Oui je sais bien, mais disons que je suis super maladroite, ce genre de truc m’arrive très souvent !! »

    Je pouffais un peu de rire avant de me souvenir ce que je faisais dans cet endroit, j’étais sortie en douce de mon dortoir et je m’étais échappée de l’école pour voir un ami loup-garou et m’entretenir avec lui et accessoirement pour chasser aussi… de plus je me baladais avec un fourreau et une épée en bandoulière dans mon dos, ce n’étaient sans doute pas le bon moment pour cette rencontre et s’il ne me prenait pas déjà pour une folle… et bien sa n’allait pas tarder. Et puis mince, depuis quand j’en avais quelque chose à foutre de ce que les gens peuvent bien penser de moi ?? Oui mais lui… il est particulier… Particulier ou pas j’en avais mare de jouer un rôle, alors autant être moi-même !! J’entendis tout à coup son ventre gargouillait, tiens j’avais faim et visiblement lui aussi, mais nous n’avions probablement pas le même régime alimentaire !!
    « Et oui ma grande même si tu réussis à le séduire dis-toi que jamais tu ne pourras être vraiment avec lui… parce que tu n’es qu’un monstre !! » Pourquoi est ce que je me faisais du mal comme sa ?? Bonne question mais il fallait que sa cesse. J’avais décidé d’être moi-même alors autant commencer. Il me demanda comment je m’appelais et je lui tendit ma main pour qu’il la serre, tant pis pour l’effet de froideur morbide, tout en esquissant un sourire et en disant :


    « Je m’appelle Alana, Alana Stevens, et vous ?? » Puis riant une nouvelle fois en entendant un grondement de son estomac je lui dis d’un ton enjouer : « Il me semble de votre ventre crie famine !! Vous devriez le nourrire avant qu’il ne devienne agressif !! »

    D’où me venais ce coter rieur et enjoués… étais ce lui qui me rendait comme sa ?? Quoi qu’il en soit, je commençais à apprécier la nouvelle moi alors pas question qu’elle ne m’échappe !


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    I know now, just quite how
    My life and love might still go on
    In your heart and your mind
    I'll stay with you for all of time
    If I could, then I would
    I'll go wherever you will go
    Way up high or down low
    I'll go wherever you will go

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Lun 26 Oct - 11:09

La première chose que je remarquai chez cette jeune et belle demoiselle fut la beauté de ses yeux qui ne me quittaient guère et dont il m’était absolument impossible de détourner le regard. Oui, elle était magnifique. Mais qu’est-ce que tu fabriques Blade ? Ressaisis-toi vieux ! Ce n’est qu’une inconnue et toi tu veux déjà qu’elle soie dans tes bras ? Et puis elle a au moins quatre ans de différence avec toi… Roh ! Tu parles d’elle comme si c’était la femme de ta vie, avec laquelle tu vivras heureux et auras plein d’… Non ! Pas d’enfants ! J’ai déjà du mal à apprécier ceux des autres alors les miens… Cette fille est simplement… plus jolie que les autres ? Ne dis pas des bêtises Blade tu sais qu’il y a autre chose. Pourtant je me rabattais sur cette hypothèse, refusant de croire ma conscience. Je n’étais pas un gars facile près à me laisser aller dans les bras de la première fille sortie d’où je ne sais où…
Son regard me foudroyait, me transformant tantôt en un majestueux feu qui se consumait lentement tantôt en de multiples étoiles de neige sortant d’une grande fontaine. Il fallait également avouer qu’il me rendait mal à l’aise et que pour une fois j’aurai pu… je dis bien j’aurai pu… rougir mais je me maîtrisai toujours suffisamment, enfin je pense, pour ne rien laisser paraître.

Enfin elle détacha son regard du mien. J’éprouvai immédiatement une étrange sensation de manque : cette jeune demoiselle me rendait malade… Il fallait que je la tue avant que mes sentiments n’aillent plus loin. En finir. Pourquoi avais-je tant peur d’elle ? Ce n’était qu’une gamine et moi j’étais ministre qui plus est mangemort aguerri. Que craignais-je ? Et puis je ne tomberai pas amoureux, je n’avais pas eu toute ses enfantillages de l’enfance je continuerai mon chemin, sérieux et manipulateur. Et si je l’embrassai un jour ce ne serai qu’à mes propres buts personnels. Ses pensées me rassurant je revins à elle. Elle s’était penchée sur moi, me murmurant qu’elle était super maladroite mais je n’y prêtai qu’une seule oreille. En effet je venais de remarquer sa tenue plus qu’extravagante… Bon lorsque j’avais échappé aux moldus je m’étais promené nu dans la ville parisienne mais c’était pas pareil j’avais pas le choix. D’où sortait-elle ? Je vérifiai intérieurement mon calendrier carnaval n’était pas pour maintenant… Mais quelle importance là encore ? Cette tenue lui donnait un air inaccessible, sûre d’elle-même et pour dire vrai ça la rendait encore plus belle. Néanmoins curieux je lui fis un clin d’œil lui demandant poliment :


« J’aime beaucoup ta tenue mais si je puis me permettre pourquoi tant d’extravagance ? »

Si je la tutoyais c’était principalement parce que ma fonction de ministre était certainement plus importante que sa profession, qui sans aucun doute devait être étudiante à Poudlard. A nouveau elle parla :

« Je m’appelle Alana, Alana Stevens, et vous ??? »

Pourquoi fallait-il que l’on me vouvoie tout le temps ? Suis-je si vieux que le "vous" est conseillé ? Malgré tout je ne le pris pas mal, j’avais d’autre chose à faire que de m’énerver pour un simple pronom. Toujours le sourire aux lèvres je répondis :

« Moi c’est Blade Smith. Mais je t’en prie tutoie-moi, le vouvoiement viendra après lorsque j’aurai la barbe et les cheveux totalement blanc, ce qui n’est visiblement pas le cas. »

Inutile de rappeler ma fonction car après tout elle ne servait à rien. Si Alana le savait, elle ne manquera pas de le remarquer, preuve qu’elle s’intéresse au sport. Sinon ce poste ne nous mettra pas mal à l’aise et on poursuivra notre conversation…

Mon ventre gargouilla plusieurs fois. Qu’est-ce que j’avais faim. C’était presque comme si je n’avais pas mangé depuis plusieurs jours… Peut-être que si un éléphant je présentais comme ça devant moi je n’en ferai qu’une bouchée… Qui sait pousser par la fin l’estomac peut être dangereux. D’ailleurs ma jeune « compagnon » je ne sais guère si je puis utiliser ce mot pour la qualifier, ne manqua guère de le remarquer. D’un autre côté je ne voulais absolument pas la laisser là où elle est et partir sans mieux la connaître… Ma foi, qu’elle vienne avec moi, mon porte-monnaie souffrait d’une crise d’obésité il fallait l’en soulager.


« Que dirais-tu de venir dîner avec moi ? »

Roh on peut pas dire que je suis un fin gentleman. Peut-être vais-je un peu trop droit au but mais faut avouer que là encore je n’ai pas beaucoup de compétence, les mots doux pour emmener une femme là où on veut c’est pas ça. Certes j’aurai pu faire une phrase plus belle en passant par différentes formes et le lui faire entendre indirectement sauf que, naturellement homme d’affaire, je ne passerai jamais par les quatre chemins pour avouer un truc aussi simple.


Dernière édition par Blade Smith le Mar 24 Nov - 11:31, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Alana Stevens
    Serdaigle | 7ème année

Serdaigle | 7ème année

Messages : 306
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Lun 16 Nov - 21:52

    Suis-je en train de devenir folle, de perdre la tête ?? Peut être mais quoi qu’il en soit j’avais envie tout à coup de rire et de sauter de joie moi qui ne savais même plus ce que rire signifiait depuis la mort de Jacob. L’homme n’avait pas fait grand chose, en fait, il n’avait même rien fait du tout mais le fait est que rien que de le regarder j’étais heureuse. Serte il était beau, et moi qui n’étais pas vraiment attirée par les élèves de mon âge je le trouvais encore plus craquant, mais il avait l’aire tout aussi vieux et ses habits et tout ce qui vas avec disait bien qu’il était quelqu’un d’important. En fait son visage me disait vraiment quelque chose et j’étais sur de l’avoir déjà vue quelque part mais je n’arrivais pas à savoir où et surtout si je l’avais bel et bien déjà vue quelque part j’aurais dut m’en souvenir vue l’effet qu’il me faisait !! Et tout à coup sa fit « tilt » dans ma tête, j’avais eu du mal à m’en souvenir pour la simple et bonne raison que je l’avais vue en première page de la Gazette du Sorcier !! J’étais attrapeuse dans l’équipe de Quiditch de Serdaigle et donc j’avais été concerné par la nomination du nouveau ministre des sports magique et en l’occurrence ce nouveau ministre et bien c’était lui. Je me surpris alors à le regarder une nouvelle fois de manière vraiment insistante, si sa continuait il allait finir par me prendre pour une débile, ou encore pour une attardée qui ne sais pas parler mais qui ne se gêne pas pour fixer les gens impunément !! Je secouais alors la tête une nouvelle fois me forçant à ne plus le fixer comme sa, puis il parla une nouvelle fois, et cette fois de ma tenue vestimentaire qui visiblement n’était pas à son goût.
    Ayant vécue pendant longtemps parmis les Moldus je connaissais toutes leurs astuces de mode et j’avoue que j’aimais assez sa, du coup dès que j’en avais l’occasion de ressortais mes habits Moldus, comme ce soir ou j’étais habillée d’un jean moulant, de bottes en cuire, d’un tee-shirt bleu et d’une veste, sans compter que j’avais aussi un fourreau avec une épée en bandoulière dans mon dos. Bref au milieu du Londres Moldu je serais passé facilement inaperçu mais en plein près au lard j’avais l’aire d’une fille déguisée en Moldu pour Halloween. Je m’inspectais donc cherchant d’où pouvais bien venir l’extravagance avant de me rappeler que tout ce qui n’était pas robe de sorcier était extravagant à leurs yeux !! J’émis alors un petit éclat de rire, je n’avais pas mal pris sa remarque au contraire, la cotés extravagant me permettais au moins de sortir du lot un peu, et puis de cette manière j’étais presque sur qu’il ne m’oublierait pas facilement… bien que je m’en fiche qu’il m’oublie ou pas… ou pas !! Après donc avoir passer ma tenue en revue je reportais mon attention sur l’homme qui visiblement n’était pas choqué mais amusé, au moins il ne me reprocherait pas d’adopter un look Moldu, parce que c’est dingue la manière dont on peut se faire traiter lorsque l’on est une sorcière tentant d’adopter un look de Moldu dans un monde de sorcier…


    « Désolée, c’est juste que j’ai vécue longtemps parmis les Moldus et j’ai toujours beaucoup aimer leur style vestimentaire !! Mais croyez moi il n’y a rien d’extravagant dans ma tenue !! »

    J’affichais un grand sourire, sourire qui ne me quittait plus et dont je n’arrivais pas à me détacher, à croire que ce type m’avait ensorcelé pour faire de moi une sorte de poupée malléable à souhait… Pour lui répondre j’avais utilisé le vouvoiement, ce qui visiblement le mettait mal à l’aise, sûrement que cela lui donnait l’impression d’être vieux, du moins en comparaison avec moi, mais vue ma condition de vampire c’était le genre de détail au quel il valait mieux que je n’accorde pas d’importance, donc la seule raison pour laquelle je l’avais tutoyé c’était par simple marque de respect. Après tout il était Ministre, aussi jeune qu’il soit et moi… et bien moi j’étais qu’une élève de septième année à l’école Poudlard et accessoirement une petite joueuse de Quiditch.
    Son ventre ne cessait de gargouillé et cela me faisait sourire, seulement lorsqu’il me proposa d’aller dîner avec lui et bien pour la première fois depuis que je l’avais vue mon sourire s’effaçât… J’avais bel et bien eu l’intention d’aller moi aussi dîner après cette rencontre mais il était certain que nous n’avions pas du tout le même régime alimentaire et si je pouvais faire semblant et ingurgité de la nourriture normale, celle ci était vraiment pas bonne dans ma bouche et je me voyais donc mal faire semblant pendant tout un repas !! De plus cela permis à la réalité de me rattraper, il avait beau me plaire au-delà du réaliste, jamais ce serait possible pour moi d’être avec lui, tout simplement parce que je suis ce que je suis !! Je baissais alors les yeux tout à coup très intéressé par mes chaussures et je dis d’une voie plus du tout enjoué mais plutôt brisée :

    « Euhh je suis désolée mais sa ne vas pas être possible… D’ailleurs je devrais y aller… J’ai… j’ai été heureuse de faire votre connaissance… »

    Sa faisait mal de se rendre à l’évidence d’une manière aussi brutal et surtout sa faisait mal de me dire que ce comportement ne serait pas seulement avec lui, mais avec tous, car jamais je ne pourrais me laisser aller avec un humain et étant donner que je haïssais les vampires plus que tout… le calcul était vite fait !!


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    I know now, just quite how
    My life and love might still go on
    In your heart and your mind
    I'll stay with you for all of time
    If I could, then I would
    I'll go wherever you will go
    Way up high or down low
    I'll go wherever you will go

Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Mer 10 Mar - 18:54

Un sourire perpétuel éclairait le visage de la belle jeune demoiselle et ça suffisait pour me rendre heureux à mon tour. Très vite je me rendis compte qu'elle ne cessait de m'observer mais à la palce de me sentir géner cela ne me rendait que plus joyeux. Ce pouvait-il qu'elle ressente la même envie le même magnétisme que moi ? Tu te fais trop d'idée Blade, elle t'a juste reconnu et elle se demande ce que fait un ministre dans ce lieu.Toutefois au fond de moi je sentais, ou peut-être simplement souhaitais-je sentir qu'il y avait quelque chose d'autre. J'étouffai un soupir. Pourquoi Allana s'obstinait-elle à me vouvoyer ? Par respect sans doute... Oh si j'avais été conducteur du Magicobus je n'aurai pas eu à me soucier qu'on em parle trop élogieusement... Il avait fallu que je choisisse un métier plutôt important... Soit. Je finirai bien par m'habituer à ses vouvoiements de totue façon même si je ne cesserai de tutoyer les gens. (La simple pensée de devoir utiliser le vous me faisait frissoner... Ils m'avaient laissé moisir dans cet endroit horrible et je leur devais du respect ? Mais pour qui se prenaient-ils ? Le respect ça se méritait.) J'avais prêté tant d'attention au vouvoiement que momentanément j'avais oublié ce qu'elle m'avait dit, toutefois une fois ma conscience ayant craché son venin je m'en souvins. Alana avait donc vécqu longtemps parmi les moldus ? Avait-ce été de son plein grè ? Non forcément. Aucune personne censée d'esprit aurait pu aimer vivre avec eux. Ils sont si.... étranges.... si... décalés... si... immoraux... Enfin bref ce sont des créatures qui ne devraient pas exister. Mais la haine n'était-elle pas comme le respect ? Ne devait-elle pas être donnée aux gens sous certaines conditions. Oui certainement... Mais je ne pouvais l'ignorer. Certains d'entre eux m'avaient tant fait souffrir que je ne pourrai jamais le pardonner à toute leur race entière.

- Vivre parmi eux. Tu as beaucoup de courage. Comment as-tu pu les supporter ?

Mais la rèponse à ses questions m'intéressaient-elles réellement ? A dire vrai je n'en savais rien et cela ne me changera en rien. Et puis mon estomac gargouillait tellement que je ne pensais à dire vrai qu'à manger en compagnie de cette jeune fille. La vie politique n'était pas toujours simple au contraire elle était osuvent très soulante, et un peu de distraiment était toujours bienvenue. Mais était-ce seulement cela ? Il était évident que non bien que pour l'instant je n'osais m'aventurer plus loin là-dedans.

- Permets-moi de douter sur l'extravagance. Je n'ai jamais eu l'habitude de voir plein de moldus se trimbaler avec une épée cinturée dans le dos mais après tout peut-être leur mode a-t-elle changé.

Lorsque son sourire se fâna. Qu'avais-je dit ? Qu'avais-je fait ? Lui demander de venri avec moi au restaurant était-ce si affreux ? Etais-je donc si peu intéressant que cela ? Et pour couronner le tout elle souhaitait partir, me laisser. Et elle commença à tourner les talents... Lentement je baissai les yeux. Avais-je le droit de la laisser partir ? Oui, elle avait tout ses droits. J'étais ministre des jeux et des sports et alors ? Je n'avais pas à l'obliger d'aller où elle ne voulait pas. NONNN ! Je ne voulais pas. Elle ne pouvait pas partir. Ca ne pouvait pas finir ainsi. N'est-ce pas ? C'était impossible. Alors je l'interpellai

- Si c'est un problème d'argent il n'y a aucun problème je règle ça. Et puis je ne suis pas dangeureux; Je suis ministre je ne ferai rien sans votre accord, vous avez ma parole. Mais s'il te plait reste.

J'avais parlé sans réfléchir et ça s'entendait. Ce mélange entre le tutoiement et le vouvoiement. Ainsi donc j'avais déjà trenché. Elle méritait mon respect. Elle comptait déjà pour moi. Beaucoup trop... Mon visage avait blanchi, j'en étais conscient alors je tenta de sourire, de reprendre des couleurs puis le timbre assuré je lui rajoutais :

- Et puis mademoiselle avec tout le respect que je te dois je suis un ministre et l'invitation d'un ministre ne se refuse pas.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Alana Stevens
    Serdaigle | 7ème année

Serdaigle | 7ème année

Messages : 306
Date d'inscription : 10/08/2009

MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   Mer 10 Mar - 21:17

    Apparament il n'avait pas l'aire fan des Moldus, domage... beaucoup de sorciers étaient comme lui et j'avoue que si je m'en fichais pas mal, dans son cas je trouvais sa presque insultant. Oui en général je me fiche des gens et de ce qu'ils pensent de moi ou des Moldus que j'affectionne tant, seulement je ne sais pas pourquoi ton opinion à l'aire de compter plus que celui des autres... étrange surtout qu'a première vue il était du genre égocentrique, sur de lui et raciste envers ceux que je considère comme les miens. Mais sa il ne peut pas le savoir. Oui je suis habillé comme une moldus, pour la simple et bonne raison que plus tôt dans la soirée j'étais dans les rues Moldus de Londres, mais je ne suis pas la seule sorcière à aimer le style... en revenche je suis une des rare qui préfère une arme blanche à une baguette, d'ailleurs j'ai bien remarquer sa manière de fixer mon épée. Oui je dois certainement lui faire peur, en même temps qui n'aurait pas peur de moi, je suis un vampire, une buveuse de sang qui n'a même pas sa place sur cette terre!!

    J'avoue que pendant un instant je fut tenter de lui balancer que ma mère avait été une moldus de son vivant et que je l'adorais... mais à quoi bon, aujourd'hui c'est une créature de la nuit tout comme moi et je la déteste car elle m'a abandonner avec mon frère. Je me contentais juste d'hausser les épaules, après tout je ne savais pas grand chose de lui et même si je savais que sa ne me ferrais rien, je n'avais pas spécialement envie de me prendre un Avada juste pour avoir défendue les Moldus. Je savais pas si il était de ce genre de personne, s'il était capable de tuer une personne juste pour une divergeance d'opinion, mais je ne voulais pas vraiment le savoir... même si sa m'aurait éviter de faire une ennorme bêtise en craquant pour lui. Parceque hormis son cotés égocentrique et rageant envers les moldus, il était aussi beau, ténébreux et attirant... voila ce que c'est quand on a un faible pour les mauvais garçon!! A cette instant si je n'avais pas eu peur de passer pour une barge je me serais surement gifflée.

    "Ils ne sont pas si terribles que ce que les gens pensent..."

    Je me contentais juste de dire ces paroles en baissant un peu la voix. Je n'avais pas honte de ce que je disais, ni d'ou je venais bien au contraire, mais pour l'heure j'avais juste envie de parler d'autre choses. Je ne voulais pas parler de moi, de mon passé chez les moldus et encore moins de présent, en revenche j'étais ouverte à n'importe quel autre sujet de conversation. Après tout, j'ai toute la nuit devant moi, les gens de mon espèces ne dorment pas. De mon espèce... pense t'il la même chose des vampire que des moldus?? Pense t'il à ceux de ma race avec un aire dégouter tout comme l'aire qu'il avait eu en parlant des Moldus?? Peut être mais encore une fois je ne veux pas le savoir, parceque pour le savoir faudrait que je lui avoue ce que je suis, et sa je refuse catégoriquement!!

    Ahh ma fameuse épée que je trimballe dans mon dos... je l'avais bien vue la fixer avec insistance!! Enfin de compte pour quelqu'un qui ne les aimes pas, il a l'aire de plutôt bien connaitre les moldus, puisqu'il sait que même chez eux ce n'est pas commun de se ballader avec une épée en badoulière dans le dos. J'esquisse un faible sourire baissant la tête et cherchant à toute vitesse ce que je pourais bien lui répondre...

    "Effectivement, sauf si on prend des cours de maniement de l'arme blanche... Mais j'avoue que ce n'est pas mon cas, alors disont juste que je ne vais jamais nulle part sans une arme!!"

    Je sens venir la réplique "et la baguette c'est pas suffisant??"... tiens d'ailleurs en parlant de baguette j'ai dut la laisser quelque part traîner dans mon dortoire car je ne l'ai pas sur moi... pour ce qu'elle me sert on vat dire que ce n'est pas grave!! En revenche il n'avait pas l'aire disposer à me laisser partir, et à peine j'avais fait un pas dans la direction opposée à lui qu'il me rappella. Je ne pouvais pas accepter son invitation car le seul repas potable de la soirée serait surement lui, mais il pensait juste que c'était un soucis d'argent!! De plus c'était assez... mignon sa manière de mélanger vouvoiement et tutoiement, à croire que je le trouble!! Je me retournais alors lui adressant un grand sourire avant de lui répondre :

    "Sa n'est absolument pas une question d'argent, seulement je ne pense pas qu'on ai les même goût culinaire!! Et puis vous êtes quelqu'un de respectable, vous auriez l'aire de quoi en vous affichant avec une folle qui porte une épée et qui ne mange rien??"

    Surement d'un Ministre qui vient de se payer une put... OK non peut être pas... quoi que!! Après tout sa se voit bien qu'il est plus âgé que moi, et sa ne vat pas aller en s'améliorant puisqu'il est prévue que je ne vieillisse pas!! Mais je n'ai pas le look prostitué, plutôt le look tueuse à gage, mais sa les sorciers ne connaissent pas alors bon!! Et voila qu'il recommence avec son égocentrisme... en temps normal je me serais fait un plaisir de refuser rien que pour lui rabattre le caquet, mais il était trop... enfin trop... enfin voila quoi!! Reprends toi Alana tu craque sur un mauvais gars qui n'a rien en commun avec toi... c'est justement sa qui est bien, comme une sorte de défit!!

    "Si sa ne se refuse pas... mais je vous préviens, je risque de ne pas être d'une très bonne compagnie à table..."

    Ohh et ne vous inquiètez pas si je vous saute à la gorge pendant le repas... ben faut bien que je me nourisse moi aussi!! Bravo moi, je viens de me foutre dans je sais pas quoi mais sa sens pas très bon...


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

    I know now, just quite how
    My life and love might still go on
    In your heart and your mind
    I'll stay with you for all of time
    If I could, then I would
    I'll go wherever you will go
    Way up high or down low
    I'll go wherever you will go

Revenir en haut Aller en bas



Hey mais c'est Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le destin fait parfois bien les choses... [Blade]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« P o u d l a r d . S c h o o l . 2. » ● ● :: ● ● . H O R S . R P . A N I MA T I O NS . D U . F O R U M . » ● ● :: > Cimetière des RP's-