AccueilAccueil  FAQFAQ  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
" Intrigues mises en place " ;; bal, sorties à pré au lard annulés pour raisons d'enlèvements et de meurtres sordides d'élèves de Poudlard. "

Partagez | 
 

 Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Lun 19 Oct - 13:32

« Monsieur ! Où allons-nous ? »

Le grand homme vêtu de noir s’était mis à marcher, entraînant avec lui nuit et Ténèbres, tandis que moi je le suivais, marchant dans ses pas, nus, tel un disciple chétif suivant un maître accompli. Le soleil avait beau avoir disparu il y a environ une heure, nous continuions à avaler les kilomètres à l’aide de grandes enjambées dynamiques. Malgré tout je n’étais pas fait pour cela, ou du moins pas encore car petit à petit je m’essoufflais et avais de plus en plus de mal à lever une jambe. Sans parler du froid qui se faisait de plus en plus violent… Pour tromper fatigue et ennui je me plongeai au cœur de mes pensées. Le froid… Jusqu’à ce soir je ne savais rien à son sujet si ce n’est sa définition : nom masculin : se dit de quelque chose dont la température est inférieure à la moyenne… Ce qui ne m’aidait pas beaucoup. J’avais passé l’age de l’insouciance d’un enfant et je n’avais pas des parents qui marchaient à côté me disant « Brouuuu il fait froid. » Pourtant j’avais compris seul ce qu’il sous-entendait. Le froid, phénomène naturel se définissant par le strident claquement de dents s’entrechoquant l’une contre l’autre, la multitude de poils qui s’hérissent droit sur notre corps que l’on appelle chaire de poule, le nez qui coule, et enfin les forces qui partent à une telle rapidité que l’on pourrait se demander s’il n’y a pas une fuite quelque part. Enfin bref une série d’évènements négatifs… Quand n’y pouvant plus, je m’asseyais sur l’herbe fraîche et fis une courte pause avant de me relever et de courir pour le rattraper, car, évidemment, il n’avait guère souhaité m’attendre. Avais-je bien fait de le suivre ? Etait-il honnête avec moi ou profitait-il de mon ignorance pour disposer de moi à sa guise ? Enfin, j’avais posé cette question. Cette fois-ci il s’était également arrêté et il m’avait observé un long moment silencieusement, enfin il avait pris la parole :

« Nous nous rendons à l’école dont je t’ai parlé. »
« Dumstrang monsieur ? » Avais-je demandé, fier d’étaler mon savoir.
« Oui Blade mais avant j’ai quelque chose à faire. Ne bouge pas j’en ai pour quelques heures. »

Puis il avait disparu, me laissant seul au milieu de nul part. Fatigué et épuisé je m’étais endormi la conscience tranquille, je savais que le lendemain je n’aurai aucun problème à me réveiller. J’étais en sécurité. Quelques heures plus tard un brusque crépitement m’avait réveillé en sursaut. Malgré tout je ne fus guère surpris de voir qui s’agissait de l’Homme, en revanche, ce qui m’avait étonné c’était de le voir apparaître comme ça brusquement. Pourquoi ne faisait-on pas ainsi pour terminer plus vite le voyage ? Et pourquoi avait-il mis tant de temps à accomplir sa chose à faire ? Quelle était-elle d’ailleurs ? Trop impressionné par sa silhouette et sa puissance je n’avais guère osé lui demander…

***


Deux ans plus tard, j’attendais devant la salle du grand bureau d’Igor Karkaroff. Je devais lui parler de l’attitude plus qu’insultante du professeur de divination. En effet celle-ci passait son temps à prédire mille et un bonheurs sans qu’un seul de ceci ne se produise. Or c’était mon devoir de préfet de m’assurer que l’équipe pédagogique fasse bien son travail. Hélas je devais patienter que Monsieur Karkaroff ne soit plus occupé. A l’intérieur je pouvais entendre la discussion s’envenimait :

« Voyons Igor, vous saviez qu’il était impératif que personne, je dis bien PERSONNE, ne trouve ce document… Et vous vous le dissimulez dans la forêt interdite. »
« Vous auriez proposez de le laisser où ? »
« Sans aucun doute à Gringotts, tout est si bien gardé là-bas. »
« Moi je vous dis qu’il est évident que personne ne puisse le trouver là où il est. Et surtout pas le gamin. »

La requête sera pour plus tard car sans crier gare j’avais pris mes jambes à mon cou. Le message était clair, quelque chose qui pourrait m’en apprendre davantage sur moi était caché dans une forêt qualifiée d’interdite. Il ne me fallut pas beaucoup de temps de recherche pour trouver ce lieu qui se situait à Poudlard. Ainsi, lorsque j’eus fini mes études et fus nommé ministre des jeux et sports magiques je m’y rendis souvent, prenant soin à ne guère me faire voir.

***


A l’heure qu’il est j’avais déjà exploré un quart (soit plus de vingt heures) de la forêt sans rien trouver malgré tout je ne me désespérais pas. Je mettrai le temps que je devrai mais je trouverai le papier encouragé par ma volonté de fer et ma curiosité. Il ne me résisterait plus longtemps, du moins, je l’espérais. Je scrutais chaque arbre, remuais chaque feuille… Cela pourrait prendre encore beaucoup de temps et si Karkaroff avait creusé pour l’enfouir dieu ne sait où ? Ma foi, si je ne le trouvais pas je torturerai le professeur que j’avais tant respecté auparavant, il finirait bien par parler… Et puis sa mort ne gênerait personne après tout tout le monde était au courant qu’il avait déserté Le Seigneur des Ténèbres et qu’un jour il le paiera de sa vie. Un bruit de bois cassé me tira de mes pensées. Que devais-je faire ? Me dissimuler ou accueillir l’intrus ? Bon mon cher Blade un peu de civilité tout de même et puis comment une créature, un élève ou un professeur peut-il te faire peur très cher ? Ainsi je me retournai faisant face à l’individu trop téméraire à mon goût.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Nymphadora Tonks
    Membre de l'ordre | Auror et Métamorphomage


Messages : 171
Date d'inscription : 10/08/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Mar 20 Oct - 11:46

Plus grandir, j'veux plus grandir - Plus grandir pour pas mourir, pas souffrir
Plus grandir, j'veux plus grandir - Pour les pleurs d'une petite fille
Jeux de mains, jeux de fous - C'est pas pour nous
Suspendue au lit comme une poupée - Qu'on a désarticulée
Petit rien, petit bout - De rien du tout
Reviens dans mes images, j'me suis perdue - Après... je n'sais plus !
Plus grandir, j'veux plus grandir - Plus grandir pour pas mourir, pas souffrir
Plus grandir, j'veux plus grandir - Pour les pleurs d'une petite fille...

__________________________________________________

    Encore une nuit comme celle là et je rend les armes… cela faisait maintenant plusieurs semaines que mes visions empiraient au point que je gardais des séquelles physique de ce que je voyais dans ma tête. Ce n’était pas normal, ohh non pas normal du tout. J’avais des bleus partout sans parler de mes côtes qui me faisait un mal de chien, à chaque fois que je me réveillais en sursaut en pleine nuit j’hurlais à présent de douleur, je gagnais un bleu à chaque fois et mon corps donnait l’impression d’être passer sous un semi-remorque ou encore d’être rouée de coup !! Je n’osais plus sortir, je n’osais plus rien faire, j’avais peur de dormir, j’avais peur de fermer les yeux car je ne savais pas si j’allais les rouvrire un jour… mais ce soir là c’était différent, j’avais rêvé comme toutes les nuits mais ce rêve n’avait pas été violent, le premier depuis des mois à vrai dire, en revanche il avait attisé ma curiosité et enfin de compte je ne savais pas vraiment si c’était mieux…
    « La forêt interdite, pas difficile de la reconnaître s’étais celle qui était la plus flippante, je me trouvais dans la forêt, l’aire était glaciale et je n’étais que très peu habillé, en fait, je portais juste ce que j’avais lorsque je m’étais couchée, c’est à dire un boxer un débardeur. J’avais froid, mais il était hors de question de faire demi-tour, non je savais ou j’allais et je savais exactement ce qu’il se passait. Tremblant sous les effet du froid je contenais d’avancer je savais ce que je devais trouver et j’ignore comment mais je savais ou le trouver !! Je me retrouvais alors dans une petite clairière au centre de la forêt, ce n’étaient pas la première fois que je venais ici je connaissais cet endroit… m’avançant, je me plaçais devant le petit ruisseau et regardais au fond. Sans même réfléchire je plongeais ma main jusqu’au fond, l’eau était glaciale et je tremblais encore plus mais peu importe puisque ma main venait de trouver ce qu’elle cherchait. Elle se referma sur un rouleau de parchemin protéger par un sort qui l’empêchait de prendre l’eau, je le sortis alors de l’eau pour l’examiner, il était sceller et je ne pouvais pas l’ouvrire. Me laissant tomber dos contre une pierre je l’examinais sous toutes les coutures tout en continuant de trembler comme une feuille, mais qu’est ce que je faisais là, qu’est ce que c’était que ce parchemin et surtout que devais-je en faire ??
    Je me relevais alors souplement et au lieu de faire demi-tour je m’enfonçais encore plus dans la forêt je recherchais autre chose mais je ne savais pas quoi… tout ce que je voulais c’était me réveiller et être à nouveau au chaud dans mon lit, mais bien sur comme toujours, ce n’étaient pas aussi simple !! Alors je continuais d’avançais au hasard jusqu'à ce que je passe une sorte de petit buisson, je me retrouvais alors derrière un homme. Je ne le voyais que de dos et je ne savais pas de qui il s’agissait, tout ce que je savais c’était ce que je devais faire, bien que cela se fasse automatiquement sans que je n’ai rien demander. Mon cœur s’accéléra et je levais la main avec le rouleau de parchemin dedans, il se retourna à cet instant je me réveillais »
    Je n’étais pas au chaud dans mon lit non, je n’étais pas en sécurité dans mon dortoir, j’avais froid tellement froid… Regardant autour de moi complètement paniqué je vis l’homme qui me faisait face je l’avais déjà vue, dans la Gazette du Sorcier, j’avais peur et mon cœur battait un rythme qui était bien trop rapide à mon goût. Je m’écroulais alors par terre tremblant comme une feuille, ne pouvant plus m’arrêter… je voulais que sa cesse, je voulais que tout sa s’arrête !!
    Oui j’avais rêver, mais visiblement cette fois sa avait été encore plus différent, puisque j’avais été aussi somnambule, je me retrouvais donc à moitié nue dans une foret glacial, avec un objet qui avait visiblement de la valeur pour l’homme, et surtout, surtout en compagnie d’un homme qui pourrais bien être dangereux et bien sur je n’avais aucun moyen de m’échappais !! Je n’avais pas ma baguette et même si sa avait été le cas, j’étais trop frigorifier pour bouger… Cette fois c’était fini, j’allais rester dans cet endroit de malheur et sûrement mourir de froid, qu’elle fin vraiment pathétique et débile. Une larme coula sur ma joue, c’était ironique non, mes visions me conduisaient à ma fin, certes j’ai toujours sut que cela arriverais un jour… mais si tôt… non je ne suis pas prête à mourir, pas encore…

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je tue le premier qui m'appelle Nymphadora!!

Spoiler:
 
Membre de la secte du Roi Lion : Nala
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Lun 26 Oct - 19:41

Je m’étais assis sur l’herbe. Cet endroit ne me rappelait rien, lorsque le soleil persa à travers la clairière dans laquelle je me trouvais, me procurant une étrange sensation de déjà vu. Oui, j’étais déjà venu ici mais quand ? Là je sentis le vent m’ébourrifer légérement les cheveux. Maintenant tout était clair. Karkaroff m’avait emmené ici lorsqu’il m’avait rencontré sept ans auparavant. J’étais proche du but. J’entrepris de me relever et je fouillai à nouveau tout les recoins mais mes efforts ne furent guère récompenser et pourtant qu’est-ce que j’avais hate de découvrir les secrets de ce mystérieux bouquin… A nouveau découragé je m’appuyai contre un arbre. Bien évidemment j’avais usé de beaucoup de sortilèges pour le trouver tel que les accios et autres sortilèges d’attraction mais il s’avérait qu’il était très bien protégé.

Alors j’avais demandé qui était là et une jeune fille m’était apparue. Grande, plutôt mignonne et attirante ainsi vêtue... Et pourtant ce ne fut pas guère son boxeur ni son débardeur qui m'intriga le plus chez cette étudiante. Non, c'était autre chose. Je dus la détailler du regard plusieurs fois avant de me rendre compte que si qui était étrange chez elle c'était ce qu'elle tenait à la main. Un livre, était-ce le mien ? Certainement pas ou alors il faudrait m'expliquer ce qu'elle fait avec, il était censé être caché quelque part et non dans les mains d'une gamine se trimbalant à moitié nue au plaisir des hommes. Avait-elle décidé de se rendre dans cet endroit parce qu'elle pourrait consulter son bouquin sans être interrompue ? Peu probable, elle aurait pu l'étudier à loisir dans sa salle comune même à une heure pareille. Et puis quelque chose me disait que ce livre m'était destiné. Quoiqu'il en soit il avait éveillé ma curiosité. Ce qui risquait d'être mauvaix. En effet lorsque je souhaitais quelque chsoe il était très rare que je ne l'obtienne pas. Et qui pourrait me faire face ? Elle? Laissez moi rire, en tant que ministre et mangemort qualifié je valais mille fois mieux qu'elle. Etrangement elle tomba à terre. Qu'est-ce qui lui prenait ? J'eus un brusque élan de pitié. Elle semblait si faible. Ou me supplait-elle ? Je ris intérieurement. De temps en temps j'avais vraiment des idées stupides. Je ne me considérai moi-même comme imparfait alors pourquoi m'implorer ? Et puis elle avait l'air de souffrir. Que devais-je faire ? J'opta pour une solution de politesse. J'allais être gentil, elle me donnerait le livre et repartirai. Comment cette fille pouvait savoir que j'étais en réalité un dangereux mangemort psychopathe ? Je retirai ma veste et la lui passait.[i]

« Je vous en prie mademoiselle couvrez-vous. Vous voir en cette tenue me frigorifie. »

[i]Je lui tendis une main pour l'aider à se relever. Jouant à fond mon jeu, pour une fois sûr de moi.Puis alors j'adressa un regard furtif sur le livre, avant de me rappeller que je devais d'abord me présenter. Si je lui parlais immédiatement de cet objet je risquai d'éveiller à son tour sa curiosité.


« Oh. Excusez moi, je ne me suis pas présenté. Je suis Blade Smith, ministre des jeux et des sports. A qui aie-je l'honneur ? »

Je lui adressai un sourire charmeur. Alors un dotue m’envahit n’en faisais-je pas tout simplement un peu trop ? En voulant me la joeur ministre aimable ne me dévoilais-je pas trop en passant pour une ministre étrange qui souhaite paraître gentil ? Bon, si je n’ai pas confiance en moi je n’arriverai à rien. Et puis elle était trop fatiguée et faible pour deviner quoi que ce soit, bientôt son livre sera ma propriété qu’elle le veuille ou non.

*Mademoiselle tu n’as aucuen chance face à moi en moins de deux tu ne deviens qu’un souvenir.*

D’ailleurs où était sa baguette ? Elle n’a pas pu la dissimuler dans son boxer ou son débardeur. Non la jeune fille était désarmé et tôt ou tard j’aurai raison d’elle. Elle ne pouvait rien faire. Elle était à ma merci.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Nymphadora Tonks
    Membre de l'ordre | Auror et Métamorphomage


Messages : 171
Date d'inscription : 10/08/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Mer 28 Oct - 21:03

    La vie est injuste, oui peut être, ou alors peut être avais-je méritais tout ce qui n’allait pas dans ma vie et encore ce qui allait venir peut être que cela serais mon châtiment pour ne pas avoir su me contenter de ce que j’avais et faire avec. Mais je n’y pouvais rien si tout ce que j’étais me rebuter, je n’aimais pas la magie et je ne voulais pas être sorcière, je n’avais jamais demandé à l’être alors pourquoi moi ?? Depuis que j’avais découvert cette anormalité chez moi tout avait été de travers, d’abord la mort de ma meilleure amie, mon amie d’enfance que j’avais toujours considérée comme ma sœur, et ensuite mon entrée dans cette école de malheur. J’avoue que j’y avais fait des rencontres plus que génial, à commencer par Caleb, mon frère de cœur, le loup garou que j’aimais comme un frère, puis Felicia, ma sœur, vampirette au grand cœur, il y avait eu Maxime et Satine, mes meilleurs amis, ceux à qui je disait toujours tout, Luka qui se prenait bien souvent pour ma mère mais à qui je faisait confiance qui si elle l’était, il y avait eu aussi ceux que j’avais perdue comme Jacob, avec qui je me plaisais à faire les 400 coups mais qui était mort il y a peu de temps… et puis au milieu de tout sa il y avait l’amour, il y avait Georges, celui pour qui j’aurais été prête à renoncer à ma vie normale et à rester dans ce monde de dingue !! Mais est ce que tout sa avait encore une sens aujourd’hui…
    J’en doutais, peut être étais-ce à cause du fait que je m’étais réveiller d’une vision pour une fois pas vraiment chaotique, en petite tenue en pleine forêt interdite alors qu’il y avait un homme bizarre qui me faisait face et qui ne me disait rien qui vaille. J’avais peur, j’étais frigorifier et tout ce que je voulais c’était sortir de ce cauchemar une bonne fois pour toute. D’abord les visions qui me faisaient du mal physiquement en plus de psychologiquement, mon corps pouvait en témoigner puisque je gardais encore la trace des hématomes un peu partout, et maintenant les visions qui me rendaient somnambule et me faisait faire des trucs dingue comme de l’exhibition devant en homme dans le froid de la nuit… s’en étais trop, bien trop par rapport à ce que je pouvais encaisser. Sous le poids de la peur et de la fatigue je m’étais écrouler, tremblante et ne pouvait presque plus bouger tellement j’étais pétrifier. Là l’homme s’approcha de moi et me recouvris avec sa veste, en me disant de me couvrire, car je le frigorifiais, après tout, peut être n’était-il pas si mauvais !! De toute manière mauvais ou non je n’avais aucun moyen de lui échapper, je ne savais pas pourquoi ma vision m’avait conduite à lui et tout ce que je supposais c’est que l’objet que je tenais dans ma main lui était destiné.
    Il me tendit alors une main, une main secourable et charitable ou une main fausse et fourbe ?? Je n’en savais et rien et de toute manière mon cerveau était bien trop geler pour y réfléchire, étant incapable de parler pour l’instant je saisis sa main et me remis sur pied difficilement, il était fort, et je n’avais pas bien fait attention à son visage mais il était aussi beau. Il avait presque l’allure d’un ange si ce n’est une petite lueur malveillante et une lueur de folie dans le regard. Me rendant compte que je le dévisageais presque de manière mal polie je détournais des yeux et il se présenta alors comme étant Blade Smith le Ministre des jeux et des sports magiques. D’un coup je poussais alors un soupire de soulagement, j’avais pensé que peut être il était un mangemort et qu’il allait me tuer, mais s’il était Ministre cela signifiait qu’il était gentil, mais bien sur j’étais trop conne. Donc après avoir pousser mon soupir de soulagement tout en tentant de contrôler mes frissons je me mis à parler à une vitesse pas banal du tout :

    « Monsieur le Ministre je suis vraiment désolée, je ne sais pas vraiment ce qu’il s’est passé j’étais dans mon dortoir et j’ai eu comme une absence et puis, je me suis retrouver ici… je suis vraiment désolée… »

    Je ne savais pas trop ou tout cela allait me conduire mais je pouvais d’ors et déjà lire dans le regard de l’homme que je m’étais tromper sur toute la ligne, d’ailleurs le ton de ma voix baissa et ralentit au même moment pour aller mourir sur le dernier mot. Quelque chose clochait dans son attitude et puis, qu’est ce qu’un ministre ferrait dans la forêt interdite de Poudlard en pleine nuit !! Remarquant qu’il avait les yeux rivés sur le livre que je tenais entre mes mains je compris que c’était la raison de sa présence ici et quoi que ce soit, je venais de lui servir sur un plateau. La peur s’accentua et je passais le livre derrière mon dos afin de lui cacher, même si c’était stupide puisque de toute manière il l’avait déjà vue. Je me mis alors à reculer doucement afin de m’éloigner le plus possible de lui, cette fois j’étais vraiment dans une sale affaire et je ne voyais pas de moyen de m’en sortir, à part peut être… courir !! Ce que je fit d’ailleurs sans attendre, tournant les talons et tenant la veste toujours sur mes épaules je me mis à courir dans le sens opposer afin de mettre le plus de distance entre lui et moi. Peine perdue puisque de toute manière il avait une baguette et pas moi…


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je tue le premier qui m'appelle Nymphadora!!

Spoiler:
 
Membre de la secte du Roi Lion : Nala
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Lun 9 Nov - 14:06

En tant que surdoué en matière de magie noire je n'avais aucun risque à avoir dans cette forêt interdite, contrairement à la fille qui était toujours allongée face à moi et qui visiblement tremblait de peur. Je ne pouvais toujours pas expliquer ce qu'elle faisait là sans se souvenir visiblement de tout mais je savais que j'étais maître de la situation. La jeune fille désarmée ne serait guère ni une menace pour moi ni pour le butin qu'elle tenait dans les mains. Je savais tout ce dont j'avais besoin de savoir. Je ne craignais rien, on était si enfoncé dans la forêt que jamais on nous entendrait même si elle se mettait à hurler comme une démente. La jeune fille n'avait d'autre échapatoire et elle le savait fort bien. Devrais-je la tuer ? Ne devrais-je pas la tuer ? Seule cette question venait modifier mes certitudes. Si je la laissais vivre elle saura qu'un ministre s'est rendu dans la forêt alors que visiblement il n'y avait rien à y faire mais si je la tuais ne risquais-je pas un scandale, du moins si le corps était retrouvé... Ma foi tout dépendra d'elle, qu'elle continue à être si naïve et aucun mal ne lui sera fait. Je lui avais tendu la main, elle, elle l'avait saisi. J'avais pu alors mesurer sa force, j'avoue que je fus même étonné qu'elle puisse rester debout et qu'elle ne sretombe pas au sol tel une feuille fébrile et maladive. D'ailleurs était-elle malade ? Etait-elle folle ? Cela n'avait guère d'apparence, bientôt je ne la verrai plus et j'aurai complétement oublié son visage.

La jeune fille dont j'ignorais toujours le nom avait parlé. Je n'avais pu ouïr tout ses mots mais là encore qu'est-ce que cela m'apportait ? Elle s'était excusée, parlant sans s'interrompre. Pourquoi lisais-je encore cet affolement dans sa voix ? Pourquoi ne pouvait-elle respirer et parler normalement ? Avait-elle toujours peur ? Si tel était le cas elle était sur le point de se rendre compte à qui elle avait réellement à faire. Si tel était le cas elle réagirait bientôt. Et enfin si tel était le cas je n'avais plus d'autres choix... Mes soupsons furent très vite confirmés car elle venait de cacher le livre derrière son dos. Parler ne servirait à rien je devais agir maisn 'y avait-il vraiment aps d'autre moyen ? Tuer n'importe qui ne me génait pas.... lorsqu'il était armé... mais là ? Etais-je vraiment ce genre d'homme qui aime torturer quand il n'obtient pas ce qu'il veut ? Etais-je le genre d'homme qui s'en prenait à oceur joie à des êtres si insignifiants. Mais de toute façon avais-je le choix ? Maintenant si je ne la tuais pas c'est elle qui me tuerait en s'arrangeant pour m'envoyer à Azkaban. Personne ne devait connaître ma véritable identité. Sans mot dire une violente secousse vint déraciner les arbres en face de la gryffondor. Barrage immense qui l'empécherai de partir à moins d'escalader à plus de deux mètres de haut... Cette fois-ci je la tenais véritablement à ma merci. Ignorant ma conscience j'esquissa un sourire malsain.


"Oh. Tu comptais réellement me quitter déjà ? Mais voyons ma chérie nous venons juste de commencer."
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Nymphadora Tonks
    Membre de l'ordre | Auror et Métamorphomage


Messages : 171
Date d'inscription : 10/08/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Mar 17 Nov - 21:58


    La peur aurait put facilement me paralyser, de même que e froid que je ressentais au plus profond de moi, mais non au lieu de sa j’avais remarqué quelque chose d’étrange et j’avais bougé. De plus mon cerveau n’aurait pas du fonctionner non plus puisqu’il était geler mais là encore une fois j’avais l’impression qu’il se faisait un malin plaisir à fonctionner quand il ne le faut pas… L’homme n’avait à priori rien d’anormal, il avait une tête banale, bien que séduisante, et son comportement à première vue était tout aussi normal, mais en y regardant de plus prêt on pouvait voire une lueur dans son regard, une lueur à vous glacer le sang, enfin encore plus quoi. J’y voyais de la folie à l’était pure mais aussi de la cruauté, ce type était du genre à tuer pour le plaisir et cela se voyait dans ces yeux !! Je sentais pour la première fois de ma vie que je ne pourrais peut être pas m’en sortir cette fois, et pourtant j’en avais connu des situations dangereuses, mais cette fois… c’était différent. Je me remémorais alors toutes les situations périlleuses dans lesquels je m’étais foutu, il y avait d’abord eu l’attaque des centaures dans la forêt interdite en compagnie de Felicia et Fred, il y avait eu ensuite la rencontre avec la fille loup-garou qui avait tenté de me manger au bord du lac noir, la rencontre avec l’amie de Jacob, la fille vampire qui affamer avait tenter de me bouffer (Alana^^)… mais j’avais survécue à tout sa, j’étais sûrement la fille la plus chanceuse au monde, à moins que ce ne soit juste le fait que mon heure n’était pas arriver mais cette fois je sentais autre chose, comme si peut importe la chance ou le destin… comme si je ne pouvais absolument rien changer à ce qui aller ce passer… Comme si tout était perdu à jamais !! Oui j’avais toujours été pessimiste mais même en l’étant, je gardais toujours un petit espoir alors que cette fois, tout espoir m’avait complètement quitter. Peut être que je m’en faisais pour rien, c’était possible, après tout peut être que tout ce que je ressentais c’était simplement dut à mes visions, à la situation, et à la manière dont j’étais à découvert et désarmé… ou peut être pas !!
    Tout cela n’allait pas me mener bien loin d’ailleurs je le savais bien avant d’avoir la stupide idée de me mettre à courir pour fuir, mais sur le coup sa m’avais sembler être le mieux à faire… Résultat me voilà partie comme une fusée vers un échappatoire à mon triste destin qui se finit par une percutions douloureuse et un atterrissage raté tout autant douloureux !! J’étais tellement concentrer par mon objectif, qui était de fuir le plus loin possible que je n’avais pas remarquer les arbre qui tombais devant moi formant un mur dans lequel je rentrais avec violence. Le choc me propulsa en arrière et je tombais sur la terre fraîche violemment. Une chose est sur, si je m’en sort cette fois j’allais en garder des séquelles !! Restant à terre puisque de toute manière je n’avais plus aucune échappatoire à moins de contourner l’homme je me tournais vers lui tout en tentant de ne pas paniquer. Je ne m’étais pas trompé à son sujet, il était bien capable de me tuer, même si j’étais à ses yeux qu’une gamine perturbée et surtout désarmée !! C’était lâche, c’était vraiment très lâche de sa part, mais il n’en avait à mon avis rien à faire !! Alors essayant de contrôler le tremblement de ma voix et surtout de garder le livre que j’avais dans la main, or de sa vue je lui dis :


    « Que voulez-vous de moi, je ne suis qu’une élève et je ne suis même pas armée !! »

    J’espérais un peu que cela le ferrait réfléchire, qu’il se rendrait compte qu’il n’y avait aucun honneur à gagner en tuant une fille à terre et désarmé, mais en même temps l’honneur n’avait pas l’aire d’être ce qui le caractérisait le plus !! Il demanda alors d’un ton froid si je comptais réellement m’en aller déjà tout en précisant qu’il venait juste de commencer avec moi… cette fois c’était sur j’étais bel et bien perdus et tout ce que j’avais en tête c’était : Que vont devenir les personnes que j’aime ?? Car je sais mieux que personne que mourir c’est extrêmement simple, peu importe les douleurs que l’on supporte auparavant, en revanche c’est beaucoup plus dur pour ceux qui restent et à qui doivent supporter la perte d’un être chère… mon père, ma cousine, Felicia, Caleb, Luka… si seulement je pouvais les voir une dernière fois et leur dire tout ce que j’ai sur le cœur… mais ce ne sera pas possible pas cette fois !! Alors autant faire face !! Me relevant doucement et péniblement je fit face à l’homme tout en m’efforçant de ne pas trembler et d’avoir l’aire le plus sur de moi possible !! Pas question de crever comme un chien à terre !!




HS sa te dis d'accélerer un peu le mouvement et de passer aux choses sérieuses??

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je tue le premier qui m'appelle Nymphadora!!

Spoiler:
 
Membre de la secte du Roi Lion : Nala
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Lun 23 Nov - 13:27

Un sort qui à première vue était si basique, si innofensif, pouvait engendrer des réactions bien violentes. Ne faisant attention qu'à ses pieds, tentant d'avaler les kilomètre pour s'éloigner de moi Sélèna n'avait même pas remarqué que les arbres tombaient à son passage. Et ce qui devait arriver, arriva. Elle fonça directement sur le barrage, tomba et je ne sais quoi. Ma foi cela n'avait pas d'importance et je me mis à rire, du moins un son à vous glacer le sang sortit de mes entrailles. Alors elle parla, je m'étonnais encore de son ton car je n'y décelais aucune peur. Certes elle n'était pas rassurée non plus mais était-ce étonnant ? Elle savait parfaitement qu'elle allait mourir, qu'elle n'avait aucun moyen pour se défendre mais elle n'y faisait pas attention, elle sembalait presque attendre la mort les bras ouverts, comme si peu lui importait parce que de toute façon la mort était la chose la plus naturelle du monde. Alors un désir profond m'envahit, je la voulais, je souhaitait qu'elle s'agenouille devant moi, qu'elle m'implore, qu'elle me supplie de la tuer maintenant. Je voulais la faire souffrir jusqu'à l'épuisement jusqu'à ce qu'elle en crève. A ma connaissance jamais je n'avais éprouvé un sentiment aussi profond. Il ne répondit pas immédiatement à la question de la gryffondor, se contentant d'avancer lentement vers elle, toujours allongée sur l'herbe mouillée. Alors il se pencha sur son corps, un sourire carnacier éclairant son visage de meurtrier, il promena ses doigts sur sa joue, la contemplant.

"Un si beau visage condamné à disparaître. Quel dommage tu ne trouves pas ? Mais ton moral m'impressione et te tuer est devenu si excitant. Voir jusqu'à où peut aller ta peur, quand est-ce que tu te mettras à me supplier, jusqu'où porteront tes cris. Oui, toi et moi nous allons jouer ma belle, tu souffriras et tu finiras par être heureuse de mourir alors je te tuerai et tu ne seras plus qu'un souvenir pour tout le monde. Et puis qui sait peut-être que tes amis te suivront dans l'au-dela.... Crois moi quand des gens perdent des êtres chers toute envie de vivre les quitte et ils n'ont plus aucune force. Ils pleureront, crieront, t'appelleront, et toi tu ne pourras rien faire pour eux. A part si tu me donnes une liste et je te les enverrai. Mais trêve de plaisanteries, j'ai encore tant de choses à faire, et qui sait jusqu'où pourra durer ton tourment...."

Un nouveau rictus sadique se peignit sur son visage et il lentement il leva sa baguette la pointant vers Sélèna. Le roman aurait sans doute était plus beau, plus profond bien que moins réel s'il n'avait pas hésité une seconde. Qu'allait-il réellement faire d'elle ? Il existait tant de manière pour faire souffrir qu'il devenait de plus en plus difficile de savoir laquelle adopter et en quelle circonstance... Quoique non, pas pour les circonstances, la violence l'accompagnait... toujours... Il fit un mouvement de baguette qui alla clouer violemment la gryffondor contre un arbre, les mains emprisonner par des branches et lianes si bien que tout mouvement lui était désormais impossible. Tel un fauve ses deux grands yeux bleus se posèrent sur la jeune fille évaluant tel et tel détail. Alors d'un nouveau mouvement de baguette il fit apparaître un couteau en argent dans sa main droite.

"Les règles du jeu sont simples petite. Toi qui semble si bien connaître les moldus nous allons jouer tous les deux aux fléchettes. Mais bien évidemment. Ma cible, c'est toi."

Alors il lança le couteau, prenant soin à ce qu'il ne touche guère une des parties vitales. Il ne la laisserait jamais s'éteindre maintenant alors que la partie venait seulement de commencer.
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Nymphadora Tonks
    Membre de l'ordre | Auror et Métamorphomage


Messages : 171
Date d'inscription : 10/08/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Jeu 26 Nov - 10:43

    La souffrance, un sentiment que malheureusement je connaissais mieux que n’importe qui, un sentiment qui m’habitait constamment depuis ce jour maudit ou j’avais découvert que je pouvais voir les évènement avant qu’ils ne se produisent, depuis le jour ou j’avais perdu ma meilleure amie, ma sœur, ma moitié !! Oui j’avais peur, il faudrait être inhumain pour ne pas avoir peur dans cette situation, mais non je ne supplierais pas, pour la simple et bonne raison que la seule chose susceptible aujourd’hui de me rendre ma liberté et un semblant d’humanité ce serais de souffrire toujours plus ou encore de mourir. Je ne voulais pas mourir, je voulais vivre malgré toute cette souffrance je souhaitais vivre et pouvoir rester auprès de ceux que j’aime, seulement je savais très bien depuis longtemps que c’était impossible, je savais que je n’étais qu’une ignorante, une folle suicidaire toujours à la recherche de situation périlleuse et qui finirait un jour ou l’autre par se faire tuer… j’étais destinée à mourir jeune, est ce une bonne ou une mauvaise chose ?? Je l’ignore, il y a encore tellement de choses que je n’ai pas vécut et que je n’aurais jamais l’occasion de vivre, mais il y aussi trop de choses que je n’aurais jamais voulut vivre et que pourtant j’ai vécut bien malgré moi !! Est-ce réellement possible de souffrire autant dans une vie ?? On dirait bien qu’oui et si parfois je souhaitais abandonner et mourir, jamais je le faisais car trop de choses me rattachaient à la vie.
    C’était bien plus simple avant cette école, avant cette vie, il n’y avait que moi et mon père, aujourd’hui il y a toutes les personnes que j’aime et qui sont ma deuxième famille… voire même la première puisque deux personnes sa ne représente pas une famille à mes yeux. Est-ce qu’après ce soir j’aurais l’occasion de les revoir, de leur dire tout ce que je ressens pour eux et surtout de leur expliquer pourquoi tout sa est arrivé ?? Bien que dans ce dernier cas ils devineront certainement seuls comment j’ai fait pour me mettre une nouvelle fois dans une situation périlleuse… Si je m’étais laisser aller à ce moment là j’aurais sûrement verser une larme, non pas en pensant à ce qui allait m’arriver, mais en pensant à ceux que j’aimais et à qui je n’aurais même pas le temps de dire adieux. Mais l’homme ne m’en laissa pas le temps, il s’approcha de moi tout en posant ces doigts sur mon visage… mais qui était-il et que voulait-il de moi au juste ?? Il se mit alors à parler, parler, parler tout sa pour dire qu’il voulait me voire crier et supplier… il avait mal choisi sa victime celui là et une fois qu’il et terminer je le regardais droit dans les yeux sans sourciller avant de lui cracher violemment au visage.


    « Tu veux que je te supplie ?? Et bien ne rêve pas, rien de ce que tu pourras me faire ne sera pire que ce que je vis déjà !! »

    Les marques, les contusions et toutes ce qui me marquaient depuis quelques temps lorsque j’avais une vision un peu violente, sa c’était de la douleur constante, une douleur à laquelle j’étais entraîner et que je supportais alors s’il pouvait faire mieux, ce que je doutais fort, autant qu’il le prouve tout de suite !! Il leva alors sa baguette avec un air mauvais, ce type était mauvais, il était le mal en personne et bien sur c’est moi qui étais venue le trouver comme la folle suicidaire que je suis !! Son sort me toucha et je me retrouvais violemment plaquer contre le tronc d’un énorme arbre, le choc me coupa la respiration je toussais donc un peu mais me repris vite. Les branches et lianes s’emparèrent de mes mains afin que je ne puisse pas me débattre… c’était encore plus lâche que ce que je pensais, comme si je pouvais faire quoi que ce soit puisque je suis désarmée. L’homme fit alors apparaître un couteau, je savais que ce qui allait suivre serait horrible, en voyant la lueur dans ces yeux j’avais vite compris qu’il ne se contenterait pas de me tuer, mais qu’il jouerait avec moi telle un félin joue avec la proie. Il expliqua alors qu’il avait l’intention de lancer les couteaux contre moi, et bien entendue ce n’était pas comme au cirque que mon père m’emmenait voir, le but n’était pas de me louper mais bien de me toucher !!
    Je serrais alors les dents au moment ou il lança le couteau, la lame allait s’enfoncer dans mon épaule droite et m’arracha un hurlement qui fut vite interrompue puisque d’un coup mes yeux se firent vague et pour la première fois de ma vie et sûrement la dernière, j’eux une vision en rapport avec moi. En général lorsque je me voyais dans des visions ce n’était que pour illustrer mais cela ne me concernais jamais alors que là je vis clairement ce qui allait suivre, je me vis allonger sur le sol de la forêt les yeux vide, mort, le visage pâle, le corps abîmer de toute part mais malgré sa mon visage affichait une sorte de vague sourire, un sourire légitime quand on voit l’état dans lequel est le reste de mon corps… je reprenais alors mes esprit, je savais à quoi m’attendre et maintenant que je le savais il n’était pas question que je cède et que je supplie, jamais de la vie !! Mais avant que j’ai put vraiment me reprendre un nouveau couteau entra en contact avec ma cuisse cette fois ci, m’arrachant encore un cri de douleur. Cris que j’arrêtais vite afin de reprendre un visage impassible et de regarder mon bourreau dans les yeux sans sourciller une nouvelle fois… il fallait qu’il sache que ce ne serait pas aussi simple !!



- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -

Je tue le premier qui m'appelle Nymphadora!!

Spoiler:
 
Membre de la secte du Roi Lion : Nala
Revenir en haut Aller en bas

avatar

Hey mais c'est Blade Smith
    Ministre & Mangemort Zarb.


Messages : 40
Date d'inscription : 06/10/2009

| Ma vie, Mon oeuvre |
Expérience [%]:
0/0  (0/0)
Un mot à dire... ?:
" Relations ":

MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   Lun 11 Jan - 14:56

L'extase. Ce sentiment, cette sensation, qui m'est devenu si rare. Un cri, bref, rapide mais idyllique. Ma victime hurlait de douleur et ses yeux pleuraient. Alors je m'approchai. J'avais oublié le gout que ça avait. Lentement les pas me rapprochaient de celle que je torturais, celle qui ferait bientôt parti du nombre incalculable de mes victimes. Tuer ne me poser plus de soucis, après tout ne finissait-elle pas par toujours nous rattraper ? La gryffondor ne pouvait toujours pas bouger, emprisonner par cette arbre alors je lui léchai longuement un coin du visage, juste au-dessus de la joue, juste en-dessous de l'oeil. Je gouttai sa larme qui souhaitait m'échapper et s'évaporer. Cela avait un gout fort salé. C'était délicieux. Oui j'aimais cette larme solitaire, ce parfum de ma victoire. Alors je reculai. Devais-je en finir maintenant ? Ne pouvais-je continuer de jouer avec elle au chat et à la souris ? Oui cette idée me parraissait si réjouissante. Une longue torture auquelle elle finirait par succomber. Devais-je à nouveau lancer un couteau ? Ce jeu ne m'amusait plus. Quitte à tuer une élève désarmée autant le faire dans l'originalité et la création. Elle n'avait été qu'une gryffondor elle serait un chef d'oeuvre. Et tout chef d'oeuvre méritait d'être filmé, bien que je n'étais pas assez crétin pour y afficher mon visage. C'est pourquoi pour plus de discrétion je révetais mon authentic masque de mangemorts, sachant qu'il modifirait également ma voix. Etant ministre des jeux et sports magiques un simple bout de mon visage risquait de me causer bien des tords. D'un mouvement de baguette je fis apparaître une caméra, (étant bien trop loin de Poudlard les règles ne s'appliquaient pas)

- Souris jeune gryffondor, tes amis seront heureux de te voir souffrir. Peut-être viendront-ils à moi et subiront-ils le même sort que toi.

Alors j'éclatai d'un rire cruel, me rapprchai encore d'elle puis m'éloignait. Faisant durer ce petit jeu pour mon simple plaisir. Je sortai cette fois-ci un flingue de ma poche. Un beau pistolet américain de grand calibre. Une balle me suffirait. Me délectant du spectacle j'appuyai sur la gachette, visant les pieds. Puis je soufflai sur la gachette une fois le coup parti.

- Courage petite. Ta mort n'est pas prévu immédiatement.

Je riai encore et toujours, un coup d'oeil sur la caméra, qui prenait soin à reproduire tous les mouvements de Sélèna.


[H-J : c'est court je suis désolé mais amnque cruel d'inspi en ce moment]
Revenir en haut Aller en bas



Hey mais c'est Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dangereuse Rencontre (pv Sélèna)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
« P o u d l a r d . S c h o o l . 2. » ● ● :: ● ● . H O R S . R P . A N I MA T I O NS . D U . F O R U M . » ● ● :: > Cimetière des RP's-